[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Nom commun : Baobab, boaboa, tabaldi, arbre bouteille, arbre à l’envers, et l’arbre à pain de singe, bouye.
Genre : Adansonia
Espèce : digitata

Distribution et espèces

Adansonia est un genre des huit espèces d’arbres, dont six originaires de Madagascar, l’un originaire d’Afrique continentale et la péninsule arabique et une en Australie. Cette espèce dont Adansonia digitata, Adansonia gibbosa comme Adansonia Gregori, Adansonia grandidieri, Adansonia madagascariensis, Adansonia perrieri, Adansonia rubrostipa comme Adansonia fony, Adansonia suarezensis, Adansonia za, dont le baobab africain, Adansonia digitata est la plus importante en nombre et aussi le mieux connu parmi les huit espèces.

Dérivation de nom

Le nom Adansonia a été donné à cet arbre pour honorer le souvenir du chirurgien français Michel Adanson (1727-1806), le nom de l’espèce digitata signifie “comme la main”, c’est en référence à la forme des feuilles. Adansonias peut atteindre une hauteur de 5 à 30 m et ont des diamètres de tronc de 7 à 11 m. Le baobab “Glencoe” – un spécimen de baobab africain dans la province de Limpopo ( Afrique du Sud) souvent considéré comme le plus grand exemple vivant – jusqu’à ces derniers temps avait une circonférence de 47 m..

Baobab à Madagascar

Baobab à Madagascar

Description

Les baobabs possèdent un tronc unique et cylindrique pouvant aller jusqu’à 3 m de diamètre et de 25 m de haut. La couronne située au sommet de l’arbre est plate, les branches sont régulièrement distribuées, principalement horizontales. L’écorce est grise rougeâtre, les fleurs soyeuses sont blanches, jaunissant avec l’âge, et normalement lisses mais peuvent souvent être plusieurs fois pliés et agrafés au cours des années de croissance. Les feuilles sont taillées d’une main et divisée en 5-7 folioles en forme de doigt. Les feuilles, caduques, tombent pendant les mois d’hiver et réapparaissent à la fin du printemps ou au début de l’été. Les fruits sont subglobuleux à ovoïdes avec une indumentum rougeâtre. Le péricarpe est mince et fragile.

Constituants du Baobab

La graine de baobab et sa pâte ont été analysées pour leurs compositions, la graine une fois pressée, produit une huile riche en énergie et en protéines, le noyau et la pulpe le bouye contiennent des quantités importantes de calcium, de potassium, de magnésium et de vitamines en particulier la vitamine C,B, également riches en acides aminés, en glucose et en fructose.

Utilisations

Les Baobabs sont de grands arbres pourvus de tiges creuses qui ont été utilisés pendant des siècles à des fins diverses: constructions, cordages,… Un immense arbre enregistré dans l’ancienne région du Transvaal (Afrique du Sud) a été utilisé autrefois comme laiterie.
L’eau de pluie se collecte souvent dans les fentes des grosses branches, et devient donc une source d’eau précieuse pour les voyageurs et les populations locales. Il a été prouvé que dans certains cas, le centre de l’arbre est délibérément creusé pour servir de réservoir d’eau pendant la saison des pluies.
Les feuilles sont riches en vitamine C, sucres, potassium et de calcium. Elles sont cuites comme légume frais ou séchés et broyés pour une utilisation ultérieure par les populations locales. La pousse d’un jeune arbre peut être consommé comme les asperges. La racine de très jeunes arbres est également réputé pour être comestible.


[Total : 1    Moyenne : 3/5]

Originaire de Madagascar, Afrique et Australie, le baobab est l’un des plus anciens et le plus étrange arbre de la nature. Capable de vivre des milliers d’années, cet arbre à feuilles caduques a une structure de croissance particulière, consistant en un tronc en forme de bouteille massive avec un feuillage relativement clairsemé.

Le baobab pousse dans les climats tropicaux et semi-tropicaux qui connaissent peu ou pas de gel.

Comment cultiver un baobab ?

Les Baobabs sont très faciles à cultiver à partir de semences mais ils sont rarement disponibles dans les pépinières. Les semences peuvent être collectées à partir de fruits secs par craquage du fruit ouvert et qui emporte le revêtement sec et poudreux qui protège les graines, le bouye. Les graines brunes foncées voir noires en forme de rein doivent être trempées dans un récipient d’eau chaude qu’on laisse refroidir, elles peuvent alors être semées après immersion pendant 24 heures. Les graines seront mieux semées au printemps et en été dans un mélange de semis bien drainé contenant un tiers de sable.

Baobab bonzai

Baobab bonzai

Couvrez les graines avec du sable à une profondeur de 4-6 mm, mettez régulièrement les plateaux dans une position semi-ombragée avec l’eau chaude jusqu’à ce que les graines aient totalement germé. La germination peut prendre de deux à six semaines. Les plants devraient être soigneusement contrôlés pour éviter des champignons dans les semis, qui peut être traités avec un fongicide.
Transplanter des jeunes plants une fois qu’ils font 5 cm de hauteur dans des récipients individuels, de préférence dans un sol sableux avec du compost bien décomposé et de la farine d’os. Les Baobabs se développent assez rapidement quand ils sont jeunes.
Ils offriront une belle addition à un grand jardin, une succession ou un grand parc à un sol peu gorgé d’eau. Les Baobabs ne peuvent pas tolérer le gel même doux quand ils sont jeunes, et ne ressemblent pas à leurs homologues adultes, les tiges sont minces et discrets, et leurs feuilles sont simples et non divisée en cinq à sept lobes des arbres adultes.
Les plants peuvent être cultivés de manière efficace dans des conteneurs ou des bacs pendant de nombreuses années avant de devenir trop volumineux et de nécessiter d’être planté dans le sol. De cette manière, on peut les déplacer d’un endroit froid dans une position chaude dans une serre ou à l’intérieur, derrière une fenêtre ensoleillée pour éviter les dégâts du gel.
Le baobab nécessite un emplacement en plein soleil avec beaucoup d’espace pour grandir. L’arbre résistant à la sécheresse a besoin d’un bon drainage pour prospérer. Éviter d’arroser le baobab pendant les périodes pluvieuses de l’année.